Viewing entries in
Nutrition

Le sport et la température de l'eau

Comment

Le sport et la température de l'eau

Pour toutes activités sportives, légères ou plus intenses, pour la vie de tous les jours ou pour perdre du poids, il est conseillé de s’hydrater correctement et régulièrement. Mais il est surtout vrai que la plupart d’entre nous le font pas correctement.

Je ne vous parlerai pas ici des mécanismes de transpiration qui amènent l’être humain à devoir boire régulièrement, sous peine de conséquences parfois dangereuses. Je ne vous parlerai pas non plus ici de quel genre de boissons pour quel genre d’effort. Je ferai un autre article pour vous parler de tout ceci à une autre occasion.

Je vous parlerai donc ici de la température de l’eau que vous allez boire quand vous faites votre sport, car celle-ci va avoir un impact sur votre corps, qui va engendrer certaines réactions. Ceci, à même titre que la température d’une douche qui a par exemple, elle aussi, un incidence sur votre corps.

Dans une certaine logique, on pourrait penser que vu que la température du corps a grimpé, qu’on a chaud et que l’on transpire, que le meilleure moyen de s’hydrater, est de consommer une eau froide. Malheureusement, la logique n’est pas tout le temps ce qu’elle est car ce n’est pas tout à fait juste. 

Dans un premier temps, consommer une eau trop froide pourrait vous poser quelques problèmes gastriques. Il y a trop de contraste entre l’extérieur et l’intérieur. Là, c’est logique. L’autre aspect auquel il faut faire attention, c’est qu’en consommant de l’eau trop froide, le corps va devoir réchauffer celle-ci. Non seulement, on perd l’effet de refroidissement et de raffraichissement recherché mais aussi de l’énergie qu’on pourrait utiliser pour son sport. Cela dépendra bien sûr du niveau d’intensité de la pratique sportive.

Pour faire un apparté à ce que je viens de dire, je vous conseillerai ceci. Le moment propice pour boire de l’eau froide est en hiver puisque votre corps va brûler des calories pour réchauffer cet eau. Du coup, on peut dire que boire de l’eau froide en hiver aide à la perte de poids.

Pour revenir à l’eau et le sport, je vous conseille simplement de boire une eau fraîche à tempérée. Je dirais qu’elle devrait se situer entre 11° et 22°. Vous n’aurez pas de problème de digestion et c’est une eau que vous sentirez passer et qui vous fera le plus grand bien, celui de vous hydrater correctement…

Sortez votre bouteille du frigo et laissez là simplement se réchauffer un peu avant de la boire… A votre santé !!

Comment

Comment lire une étiquette nutritionnelle ? La suite…

Comment

Comment lire une étiquette nutritionnelle ? La suite…

Nous voilà au deuxième chapitre de « comment lire une étiquette ? ». La dernière fois, je vous avais montré comment calculer les calories d’un produit. Aujourd’hui, je ne vais toujours pas vous dire ce que devez manger, je vais juste vous expliquer à déchiffrer encore plus précisément ce qu’il y a d’écrit sur une étiquette afin que vous puissiez faire le tri dans les bons et moins bons aliments. J’ai pris 2 produits du quotidien. Des biscottes complètes et du riz. Je vais vous énumérer ici les points primordiaux.

Les protéines: Elles sont végétales ou animales. Rien de bien compliqué. Les végétales viennent des légumes, légumineuses, céréales complètes etc.
Les animales viennent de tous les animaux. Viandes rouges et blanches, poissons, œufs.
Ce qui est important, c’est que certains acides aminés (les constituants des protéines) ne sont pas fabriqués par le corps et qu’ils doivent être apportés par l’alimentation. Mangez plusieurs sortes de céréales complètes. Préférez la viande blanche, le poisson, les œufs et mangez de la viande rouge de temps en temps car elle contient plus d’acides gras saturés. Veillez donc à mangez de tout pour équilibrer l’apport en protéines et ne mangez pas qu’une sorte de tel ou tel aliment.

Les glucides: C’est ici qu’il faut faire attention. Sur les étiquettes, il est marqué glucides dont sucres. Et c’est ça le piège, le mot « sucre » correspond au terme de sucre simple. C’est comme si vous mangiez du sucre blanc. Choisissez des aliments dont la part de sucre est au minimum. Comme sur le paquet de biscottes. C’est un bon exemple. Par 100gr, seulement 3 morceaux de sucre, comparé au jus d’oranges qui contient plus de 20 morceaux de sucre pour 2dl.

Les lipides: C’est un sujet assez important. Ce qu’il faut savoir, c’est que toutes les graisses ne sont pas mauvaises pour la santé. On les appelle acides gras. Il y en a plusieurs, les acides gras mono-insaturés, poly-insaturés, saturés et trans. Les 2 premiers sont bons pour la santé, pas les deux derniers.
On trouve les acides gras mono et poly-insaturés dans les huiles principalement. Ne pas hésiter à en consommer de différentes (colza, tournesol, carthame). En consommer régulièrement ne présente aucun risque pour la santé, bien au contraire. Ce qu’il faut éviter, ce sont les acides gras saturés. Vous pouvez néanmoins opter pour des aliments contenant au maximum 5gr d’acides gras saturés par 100gr de marchandise.
Ce qu’il faut absolument éviter ces sont les acides gras trans, (huile de palme et huile végétale partiellement hydrogénée). Normalement, les fabricants de produits alimentaires doivent le noter sur les emballages. Si vous repérez un de ces deux termes sur les étiquettes, c’est que le produit en question en contient.
Comme par hasard, toutes les pâtisseries, bonbons et biscuits en contiennent. Comme quoi, la notion de « bon dans la nourriture », reste propre à chacun.

Certaines personnes vous diront que la pâte à tartiner est bonne alors qu’une pomme est bien meilleure sur un plan nutritionnel. C’est juste question de point de vue.

 

Très bientôt, je ferai un troisième et dernier article dans cette série. Comment corriger ses habitudes alimentaires ? Vous verrez que ce n’est pas bien compliqué à mettre en place sans pour autant bannir des aliments jugés moins bons pour votre santé. C’est comme avec l’alcool, c’est à consommer avec modération.

Sur ce, je vous dis à bientôt.

Comment

Comment lire une étiquette nutritionnelle ? La base

Comment

Comment lire une étiquette nutritionnelle ? La base

Comme je vous l’avais dit quelques temps auparavant, je vais vous apprendre à déchiffrer une étiquette de produit alimentaire. Vous saurez comment mieux choisir certains aliments et vous ferez même, main basse sur certains produits. Je vais essayer d’être le plus court possible mais en même temps suffisamment clair. Il y a plusieurs choses à expliquer d’abord.

En premier lieu, il y a la valeur énergétique des aliments. Il y a les macronutriments et les micronutriments. Les premiers sont les fournisseurs d’énergie pour notre corps. Ce sont les protéines, les glucides et les lipides. La valeur des ces derniers sont exprimés en calories.
Ensuite, les deuxièmes sont les régulateurs de notre système. Ce sont les vitamines, les oligo-éléments et les minéraux. Ceux-ci n’ont aucune valeur énergétique puisqu’ils ne fabriquent pas d’énergie.
Ce qu’il faut savoir et qui est important, c’est la valeur en calorie des protéines, des glucides et des lipides par gramme. Les protéines contiennent 4 kcal pour 1 gramme, pareil pour les glucides mais pour les graisses, il y a 9 kcal pour 1 gramme. Les lipides ont le plus haut taux calorique des trois.

Donc comme dans l’exemple ci-dessous. On peut compter comme ça :

Il y a 65 kcal pour 1dl, comment alors arrive-t-on à ce résultat. Comme expliqué plus haut, cela a un rapport avec la valeur calorique des aliments. Donc, on calcule comme cela.

Protéines: 3,2gr x 4kcal = 12,8kcal. Arrondissons ce chiffre à 13 kcal

Hydrates de carbone: 4,9gr x 4kcal = 19,6. Arrondissons de chiffre à 19,5 kcal

Lipides: 3,6gr x 9kcal = 32, 4kcal. Arrondissons de chiffre à 32,5 kcal

Maintenant, on calcule le tout et cela donne 13 + 19,5 + 32,5 = 65 kcal

 

Et voilà, ce n’est pas très compliqué quand on le sait. Vous pourrez faire vos essais personnels lors de vos prochains achats.

Vous pouvez le remarquez aussi, je n’ai pas pris en compte les vitamines et le calcium car comme je vous l’ai dit plus haut, ce ne sont pas de valeurs que l’on peut calculer. Ça ne rentre donc pas en compte lors du calcul des calories totales.

Dans cet article, je vous ai simplement expliqué comment calculer la valeur énergétique des aliments et c’est la première partie de ce sujet. Dans le prochain article, je vous expliquerai le reste. A savoir, dans les graisses, reconnaître les bonnes et les mauvaises. Pour les sucres, comment savoir lesquels sont bons ou mauvais et les différentes sources de protéines.

Sur ce, je vous retrouverai bientôt…

Comment

Régime ou pas régime ? Telle est la question…

Comment

Régime ou pas régime ? Telle est la question…

A l’arrivée des beaux jours, comme l’appel du soleil qui se fait entendre, l’été se rapproche à grand pas. Cet été arrive avec son lot de régimes « miracle ». Tous les magazines en parlent et sur internet autant dire que l’on trouve de tout… et n’importe quoi.

Il semblerait que l’arrivée des beaux jours concernent autant les hommes que les femmes. Autant Madame serait tenter d’essayer un des nouveaux régimes à la mode, quant à Monsieur, il double presque les heures de ses entraînements et va courir en trois mois ce qu’il devrait courir en une année. C’est à ce moment bien précis de l’année que tous ont recours à un régime pour se préparer pour l’été.

Pourquoi devons-nous parler de régime ou de diète. Ce sont des mots synonymes d’abstention, de privation et dès la prononciation de ses mots, on a des frissons dans le dos. Cela demande des efforts, qui souvent sont vains et la culpabilité de craquer se fait sentir dès qu’on mange quelque chose hors de ce cadre régime. Alors pourquoi devrions-nous faire un régime ?

Pour ma part, je ne parle jamais régime avec mes clients. Encore moins de diète. Je parle de corriger ses habitudes alimentaires. C’est plus simple et compréhensible. On se situe mieux et les choses à mettre en place sont faciles à réaliser. L’être humain est fait pour trouver dans les aliments, comment fonctionner et vivre dans son environnement proche. On n’est pas conçus pour manger que de la viande et des légumes, ou que de l’ananas-brocoli ou des produits laitiers pendant un mois.

 

 

Corriger ses habitudes alimentaires n’est pas synonyme de restriction ou de privation mais plutôt de ré-équilibrage alimentaire. Penser à manger les céréales de façon la plus complète possible comme les pâtes ou le riz. De privilégier les bonnes graisses aux mauvaises, moins de gras et de sucreries. D’augmenter sa consommation de fruits et légumes et penser à boire beaucoup d’eau. Manger à intervalles régulières, toutes les 3-4 heures. Ce ne sont là que des exemples mais pour ma part, je trouve cette version plus facile que de remuer ciel et terre à tenir un régime, qui au final, n’aura pas les résultats espérés.

En consommant de tout en quantité raisonnable, on apporte à notre corps de quoi vivre et de fonctionner correctement. Il ne faut pas attendre le début du printemps pour faire attention. On mange n’importe quoi pendant une moitié de l’année et l’autre moitié, on redouble d’effort pour se maintenir ou perdre du poids. Corriger ses habitudes alimentaires est quelque chose de facile à réaliser et possible à faire toute l’année.

Maintenant, c’est à vous de vous poser la question.

Régime ou pas régime ?

 

Comment

Combien de fruits et légumes par jour déjà ?

Comment

Combien de fruits et légumes par jour déjà ?

Dans l’alimentation du quotidien, il est bien quelque chose dont nous avons tous besoin, ce sont les fruits et légumes. Cela fait maintenant longtemps qu’en France, par exemple, les publicités en vantent les mérites. Cinq fruits et légumes par jour, tel est le slogan…

Mais il faut revenir dans le temps pour remettre certaines choses à leur place. Après la seconde guerre mondiale, la production de fruits et légumes à l’échelle internationale était quasi inexistante. C’est à cette même époque que la plupart des pays industrialisés ont décidé de standardiser l’agriculture intensive et industrielle. Dorénavant, plus personne ne doit manquer de fruits et légumes dans le monde. Avec les progrès technologiques, surtout dans le domaine du matériel d’exploitation, les moindres parcelles sont exploitées, même les plus inaccessibles…

Aujourd’hui, nous ne manquons de rien, c’est sûr. Nous avons des fruits et légumes toute l’année. Des fruits qui poussent à l’autre bout de la planète. Il n’y a plus de saison, nous avons de tout, tout le temps. La problématique là-dedans, c’est de se poser la question, mais à quel prix ?
Certaines sortes de fruits et légumes ont disparu, d’autres sont encore inconnus et on met l’accent sur les plus consommés. La terre n’a pas le temps de se régénérer correctement, dès qu’une récolte est finie, on recommence la production. On les arrose de pesticides et d’insecticides dont les excès finissent dans le sol. On cueille les fruits avant leur maturation pour les avoir encore verts dans nos rayons.

Ces effets font qu’en plus de cinquante ans, les fruits et légumes ont perdu plus de cinquante pour-cent de leur contenu, dont les fameuses vitamines. Alors, est-ce que les cinq fruits et légumes par jour sont réellement suffisants ?


Je ne vais pas vous expliquer ce que fait une vitamine et son rôle dans l’organisme. Je pense que vous savez que vous devez en consommer un certain nombre pour être en bonne santé, pour faire face aux maladies ou encore vous aider en cas de bobos physiques.
Mais le faisons-nous vraiment ? Réellement, combien d’entre nous consommons la quantité journalière recommandée ? Je ne suis pas certain que tout le monde puisse lever la main.

Mais comme les fruits et légumes de notre quotidien actuel sont relativement appauvris en vitamines, je pense que le fait de manger cinq fruits par jour représente le minimum. Et même si je ne suis pas en faveur d’une alimentation faite de compléments alimentaires en lieu et place de réels aliments, je pense qu’un supplément vitaminique en complément de l’alimentation peut être un choix judicieux.

Après, c’est comme avec le reste, si on veut faire quelque chose de bien, il faut s’en donner les moyens. Manger un fruit au déjeuner et un à chaque pause du matin et de l’après-midi. Un légume pour le repas du midi et aussi un pour celui du soir. Il faudra aussi penser à changer quelque peu ses habitudes alimentaires et je pense qu’avec ce genre de méthode, vous devriez consommer une quantité raisonnable de fruits et légumes.

Et si vous pouvez en consommer plus… ne vous gênez pas !

Comment